Ministère du Budget et des Comptes publics

Sceau de Republique Gabonaise

TASK FORCE SUR LES FINANCES PUBLIQUES : Pour booster la relance

Logo

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, à l’occasion du Conseil des Ministres tenu ce jeudi, a donné des instructions prenant la forme d’une feuille de route, afin notamment d’améliorer significativement la performance des finances publiques aussi bien en matière de maîtrise des dépenses que de mobilisation des ressources. C’est ainsi qu’une Task Force a été lancée le jour même.

C’est le Directeur de Cabinet du Président de la République, Brice Laccruche Alihanga, qui a lancé la Task Force sur les finances publiques avec pour objectif de maîtriser les comptes publics afin de relancer l'économie et être plus efficace en matière sociale dans l'intérêt des Gabonais.

Plusieurs membres gouvernement ont été présents dont le Ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault, le Ministre en charge de l’Economie, Jean Marie Ogandaga, et la Ministre en charge de la Promotion des Investissements, Madeleine Berre.

Ainsi, conformément aux directives présidentielles, la Task Force s’occupera de dossier de premier ordre à l’instar du système de Budgétisation par Objectif de Programme (BOP) que sera revu afin de s’accorder aux objectifs actuels et à venir en matière de finances publiques.

Les acteurs regroupés au sein de cette plateforme auront également redéfinir les missions et le périmètre d’actions des agences ainsi que leur rationalisation. L’action des agences publiques, selon le Chef de l’Etat, « doit être à la fois plus pertinente et plus efficace ».

La réduction de la masse salariale dans la fonction publique constitue un autre dossier d’importance. Celle-ci doit impérativement être réduite. Il en va de la bonne santé de nos finances publiques et de l’amélioration du service public aux usagers.

Enfin, une revue complète de la dette, pour en garantir la soutenabilité et surtout une gestion optimale, est nécessaire ainsi qu’une plus grande rationalisation et une meilleure priorisation des investissements. Sans oublier le chantier qui consiste à la remise à plat du code des impôts afin de le rendre plus dynamique et attractif.

Publié le : 18 / 05 / 2018

Connexion Visiteur en ligneConnexion